Du plaisir à la culpabilité

 

Du plaisir à la culpabilité

 

Sous le slogan de « simple, rapide et agréable », nous sommes témoins aujourd’hui d’un déferlement de propositions de toutes sortes qui sont supposées nous acheminer directement vers le « paradis » se trouvant quelque part sur cette terre. Succès, bonheur, santé, amour ou encore accomplissement sont les quelques mots parmi tant d’autres qui qualifient ce but annoncé.

Mais alors, demeure bien la question suivante : si, effectivement, le chemin est réellement si accessible, efficace et plaisant pour quelle raison tant de personnes se trouveraient hors du « lieu » dessiné ?

L’existence même de tant de propositions est bien la preuve de l’ampleur de ce marché des « mécontents de la vie »…

 

La réponse aux yeux des annonciateurs des dites propositions est simple :

« Car vous n’avez pas encore appris Ma Méthode ».

Or dernière cette simple réponse se trouve une autre de nature bien plus perfide : « Si vous n’achetez pas ma méthode c’est que vous devez être soit vraiment très bête, soit vraiment très fainéant, soit, et cela est la pire de toutes les solutions :

Vous dites vouloir le bonheur mais en fait, dans le très profond de vous-même, vous ne le souhaitez pas… »

Autrement dit : « Si vous êtes malheureux c’est que vous voulez bien l’être !

De quoi vous plaignez vous donc ? ».

D’ailleurs, c’est bien souvent ce que l’on annonce à ceux qui ont acheté La Méthode et qui, malgré tout, ne se retrouvent pas à leurs yeux devant les portes tant attendues.

 

Alors, comme par magie, la quête de la terre promise se transforme souvent en celle qui mène à l’illusion et aux sentiments de culpabilité !